Le consortium

Présentation

Le projet collectif à l’œuvre avec MUSICA2 se fonde sur l’accumulation d’initiatives qui ont récemment permis à la musicologie numérique de prendre des orientations nouvelles. Le bilan du consortium MUSICA(1), en 2017, faisait état de plusieurs avancées qui portaient sur la construction d’outils, des formations et la diffusion de bonnes pratiques. Depuis, des ressources existantes et quelques nouvelles ont enrichi le paysage musicologique. Chacune soulève des questions qui concernent autant la nature des métadonnées, les outils de recherche, la présentation des sources ou encore du matériel musical à proprement parler. 

Face à la multiplication de ces ressources, l’objectif du consortium est de dégager des invariants dans les gestes et les opérations intellectuelles à la base des pratiques portant sur les sources au travers desquelles se donnent la musique et ses différents contextes (historique, théorique, social, esthétique, philosophiques, etc.). Cette direction s’inscrit plus largement dans la lignée des FAIR data qui sont aujourd’hui la norme en matière de partage des données. 

Les défis posés à un consortium qui traite de musique sont à la fois classiques et singuliers. D’une manière ou d’une autre, à l’instar des consortiums construits sur des créations humaines, les quatre points cardinaux de la réflexion demeurent : (1) les personnes, (2) les productions et les événements, (3) les lieux et (4) les sources et les œuvres. Et même si les recherches portent sur les relations entre données musicales, le cadre référentiel de base reste identique. En revanche, les utilisateurs des données sur la musique constituent des communautés aux identités et aux comportements qui sortent des contextes habituels de la recherche ou de l’enseignement supérieur. Du passionné de certaines formes de musique pop, qui identifie son mode d’être à un type de musique, à la communauté des joueurs de vièle médiévale, du programmateur de saison musicale au groupe vocal amateur, l’utilisation qui est faite des données et des métadonnées prend des allures radicalement différentes. Ainsi, l’objectif de MUSICA2 est de réussir à concilier ces usages spécifiques à des répertoires et des pratiques, à une conception globale de ce que sont des données et métadonnées musicales de sorte qu’elles puissent enfin profiter d’un dialogue porteur d’avancées scientifiques et d’ouverture culturelle.

MUSICA2 est abrité à la Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire.

Comité de pilotage : Philippe Vendrix (Coordinateur), Achille Davy-Rigaux et Joann Élart.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search