Colloque “Des langages contrôlés pour le patrimoine musical”

Le colloque “Des langages contrôlés pour le patrimoine musical” s’est tenu à la Biblioteca Nazionale Centrale di Roma les 3 et 4 juin. Organisées par Manuella Grillo et Michela Berti, Elda Merenda et Angelina De Salvo, Achille Davy-Rigaux, Thomas Bottini et Joann Élart – avec le soutien du Consortium Musica2, de l’École française de Rome, du CESR et Ricercar Lab, de l’IReMus, la Biblioteca Nazionale Centrale di Firenze, l’Istituto di Bibliograpfia Musicale, la Société française de Musicologie, la Società Italiana di Musicologia, l’Associazione Italiana per la Terminologia, la Società Italianna di Sciennze Bibliografiche e Biblioteconomiche, et du projet ERC Perform Art –, ces deux journées ont été l’occasion de faire le point sur des réflexions et usages récemment menés dans le cadre de projets scientifiques faisant appel à des vocabulaires contrôlés, avec la contribution de représentants du RILM et du RISM, auquel se sont ajoutés les présentations le 4 juin de Lorenzo Fiorito, ainsi que d’Eleonora Marzi pour le projet Polifonia: a digital harmoniser for musical heritage knowledge.

Le Consortium Musica2 était représenté par Achille Davy-Rigaux et Augustin Braud qui ont tout deux pris part à la table ronde du lundi 3 juin et présenté les travaux du Consortium, plus particulièrement les réflexions menées au sein des ateliers du GT2 “Ontologies et thesaurii“.

La journée du 4 juin a permis un partage des réflexions autour de diverses problématiques, qu’il s’agisse de la diachronie inhérente à l’usage des thesaurii, aux liens entretenus par ces derniers avec des systèmes d’ontologie, ou encore la question du multilinguisme. Des pistes collaboratives ont été esquissées à l’issue de ces discussions.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search